2017 Puis il devint invisible SARTO/Bach

 

Laboratoires de recherche 

Fondation Singer-Polignac, Mains d'Oeuvres, CAC de Meudon, 

Conservatoires de Vitry-sur-Seine et de Rosny-sous-bois

Résidences de création

Fondation Singer-Polignac

Centre Culturel Irlandais

NECC de Maisons-Alfort

Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine

Représentations

Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine

12 et 13 novembre 2017

Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen

17 et 18 novembre 2017

 

Mise en scène, adaptation

Alexandra Lacroix

Direction musicale

Christophe Grapperon

Composition

Andrea Sarto

Collaboration au projet

François Rougier
Scénographie Alexandra Lacroix

Mathieu Lorry Dupuy
Lumières Flore Marvaud 

Costumes Céline Perrigon
Assistanat et collaboration aux mouvements Francesca Bonato

Travail corporel Natalia Jaime Cortez / Sylvain Riéjou

 

Synopsis Puis il devint invisible met en écho les événements qui bordent le récit de la Passion (onction, lavement des pieds, eucharistie, eau et sang sortant du côté percé, embaumement) avec le soin quotidien que nous accordons à nos corps en les lavant, les gommant, les désinfectant, les hydratant. 

Comment la question du paradis perdu par le péché originel a-t-elle imprégné notre inconscient et participe à notre quête de pureté, de longévité et en poussant plus loin, d'immortalité ?

La disparition et dégradation du corps convoque aussi pour nous, musiciens, la question des traces et empreintes de la musique de Bach. Le compositeur écrit une musique à la fois proche de Bach et d’aujourd’hui, avec chanteurs et cordes baroques mais aussi accordéon, trompette, saxophone, mélodica. Une musique qui intègre des réminiscences, disparitions, apparitions pour que la musique et la scène fusionnent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

En voir plus